Douces anémones

Douces anémones

« C’est dans le mois de mars que tente de s’ouvrir l’anémone sauvage aux corolles tremblantes. »
Alfred de Musset 

Douces anémones

Les anémones, avec leurs grandes fleurs aux cœurs noirs, sont un peu comme des coquelicots en version hivernale.
Elles symbolisent l’émotion que « je voudrais être près de toi », ou encore l’espérance, la sollicitude et la sincérité.

La légende de l’anémone

Dans la mythologie grecque, Anémone est une nymphe dont le dieu du vent, Zéphyr, tomba amoureux. On raconte que Zéphyr avait le cœur aussi grand et insaisissable que le vent. Flore, l’épouse de Zéphyr, les surprit dans leurs ébats, jalouse et furieuse, elle chassa la nymphe au bout du monde. Mais son parfum était si fort que Zéphyr la retrouve rapidement. Sa gaieté retrouvée éveilla des soupçons chez Flore qui se transforma en hirondelle pour le suivre discrètement. Zéphyr avait effectivement retrouvé Anémone. Blessée dans son amour-propre, Flore transforma la nymphe en fleur pour la punir et lui ôta tout parfum pour que plus jamais, Zéphyr, son époux, ne puisse la retrouver. Depuis, l’anémone danse dans le vent et on dit qu’elle ne s’épanouit pleinement que lorsque souffle un léger zéphyr.